Article précédent - liste - Article suivant

113 : L’AMOVREVX VI : l’ange et l’humain.


Le personnage central serait l’incarnation du petit ange dont il a gardé la nudité dans les jambes, comme signe d’appartenance.

Il est entre l’humain et le divin.
C’est la positon du héros qui doit assumer le terrestre et le céleste, dans son parcours.

Et si les deux personnages qui l’entourent étaient comme des ailes et lui permettent de survoler concrètement les obstacles.

A trois c’est plus gai.