Article précédent - liste - Article suivant

87 Regarder les cartes du TAROT pour bien les interpréter

Pour tous ceux et celles qui n’ont pas eu la chance d’assister au cours d’Alejandro JODOROWSKY du 21 décembre 2000 - 2

Vous savez le TAROT est un instrument de charlatan, c’est du papier imprimé, il y a des figures dont on ne sait pas d’où elles viennent, c’est très populaire, mais il permet de tirer parfois quelques interprétations. Il faut apprendre à les voir. En vérité la valeur du TAROT c’est la valeur qu’on lui donne. Un homme avait volé un diamant et est parti dans le désert pour échapper à la police et à la fin comme il n’avait rien à manger il a échangé son diamant pour un œuf. Le diamant n’avait aucune valeur dans le désert, le diamant a la valeur qu’on lui donne. Le TAROT c’est pareil. Il faut commencer par l’étudier.

Lecture pour Denis :

« Comment faire pour parler du TAROT à des gens qui ne le connaissent pas et qui ont des préventions contre "

Voyons d’abord LE BATELEUR et LIMPERATRICE

Alors voyez-vous dans cette carte du BATELEUR et celle de LIMPERATRICE vous avez un garçon et une fille, ils sont sans doute parents car ils ont les cheveux blonds, vous avez 2 personnages qui ont le numéro I et le numéro III. Vous pouvez faire plusieurs choses avec ces 2 cartes :

La troisième carte est LA PAPESSE. S’il y avait I, II, III on dirait que LE BATELEUR se concentre dans LA PAPESSE et l’œuf qu’elle couve éclate après dans LIMPERATRICE. Mais ici c’est I, III, II c’est qu’il y a donc un moment régressif après l’éclatement. Blanc = pureté, froideur, accumulation, étude. Mais soyons positif. Il pourrait y avoir une possibilité de contact entre cette PAPESSE et cette IMPERATRICE car LA PAPESSE pourrait être le guide spirituel de LIMPERATRICE, elle lui dirait qu’avant d’agir elle devrait rentrer dans une étude profonde parce que tu ne peux pas passer des possibilités du BATELEUR directement à l’éclatement du III. Concentre-toi, trouve-toi, ne sois pas superficielle.

Mais vous pouvez aussi interpréter négativement en disant que LIMPERATRICE veut agir mais qu’il y a un conflit soit avec sa Mère, soit avec sa sexualité, soit avec la religion, soit avec ses idées et toujours on va lui dire que ce n’est pas le moment.

Vous avez aussi là la carte de L’AMOVREVX (et par hasard II+III+I = VI) et si on met LE BATELEUR au centre il est exactement dans la position du personnage de L’AMOVREVX :

il regarde à sa gauche et LA PAPESSE le regarde et à ce moment le sol un peu sauvage du BATELEUR est labouré dans L’AMOVREVX. Quand ces trois personnages vont s’unir, l’aigle de LIMPERATRICE va voler et devient le petit ange, vont apparaître l’union, la créativité, l’amour, le regard qui engendre un monde nouveau, qui dissout le choc psychologique si bête que se font les personnes, là ce sera résolu.
La lecture du TAROT va dépendre de à qui vous la faites parce que le TAROT peut dire une chose ou une autre.

On va demander de l’aide pour savoir de quelle façon on va lire ces cartes, positif ou négatif.

LA LUNE est réceptive et la façon de guérir les 3 cartes c’est guérir leur réceptivité. Il faut développer la perception de l’autre et admirer sa valeur. L’autre c’est le paradis. Mais pour cela il faut arriver à la santé.
Sophocle a défini l’homme comme un bipède sans plumes, donc un poulet déplumé c’est un homme.

L’autre jour j’ai vu LA LUNE comme jamais je ne l’avais vue. Chaque carte c’est comme un miroir et selon comment tu te sens l’interprétation est plus ou moins profonde et arcane cela signifie ce qui est ouvert de l’intérieur. LA LUNE est en haut et le crabe est en bas. On a toujours vu le crabe comme s’il venait d’émerger de l’eau en train d’offrir un cadeau à LA LUNE, qu’il offre deux petites boules qu’il tient dans ses pinces et qu’il veut monter vers la Lune, et qu’il doit traverser tout cela pour arriver à son idéal maternel. Mais d’un point de vue mystique LA LUNE est dans moi et c’est cette partie de la conscience qui reflète LE SOLEIL, la conscience cosmique que tu peux appeler Dieu ou lumière divine, cette chose impensable. Nous avons une partie de nous qui va refléter cela, qui fait de nous des artistes, des poètes, des saints. Nous avons au centre de l’inconscient cette source lumineuse qui serait LA LUNE. Alors le crabe serait notre ego qui doit se submerger profondément en nous-mêmes, traverser les 2 chiens, notre partie animale, carnivore et la faire devenir adoratrice, se pacifier jusqu’à plonger dans La Lune à l’intérieur de nous. On pourrait interpréter ainsi LA LUNE.

Pour que les gens aiment le TAROT il faut agir comme professeur du TAROT et leur expliquer. Tu es l’adulte et le consultant c’est l’enfant, je t’ai parlé comme j’aurais parlé à un enfant. IL faut savoir rendre gai, décontracté un enfant et c’est comme cela qu’il faut parler à l’autre même si c’est un adulte. Ta démonstration doit être très claire, très simple, tu dois te donner le temps. Les enfants vivent dans un temps éternel, ils n’ont pas conscience que le temps s’en va. Tu dois lui parler comme si tu avais mille années pour lui expliquer. Les parents rendent malades les enfants parce qu’ils leur jettent sur le dos, sur la conscience le temps et c’est pourquoi les personnes parlent d’une façon précipitée. On est marqué par cela. On avale le temps de l’autre, on l’interrompt, on n’écoute pas les silences, on ne laisse pas parler l’autre. Dans une discussion on va dire « laisse-moi finir ma phrase » comme si c’était l’important et que l’interruption de l’autre n’était pas plus important que de finir ta phrase. C’est très dur parce que nous sommes dans une civilisation orale, alors tout se joue dans l’oralité. Moi je suis jugé chaque jour avec mon accent comme un imbécile. On a de la pitié pour moi, tu comprends ! Cela va produire beaucoup de malheur parce qu’un enfant n’est pas oral, il vit dans un autre monde.

Sartre a dit une chose très belle : que nous choisissons ce que nous sommes mais qu’il y a aussi la situation et que ça on ne la choisit pas.

Il faut savoir que si on n’aime pas le monde, on ne progresse pas. On peut le critiquer mais pas par haine au monde mais par amour au monde. La base d’une bonne critique c’est une base d’amour et la mauvaise critique se fait par haine.

Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays. Cassette enregistrée et prêtée par Denis Patouillard Demoriane