Article précédent - liste - Article suivant

86 Lire le TAROT par téléphone

A Paris une radio libre a commencé à apparaître, celle de Didier Depéage, « La voie du Lézard » mais c’était encore interdit à cette époque et j’y suis allé parler du TAROT. J’ai commencé à lire le TAROT à la radio et par téléphone et pour la première dans le monde on a lu le TAROT par téléphone. Je pense que 2000 personnes ont appelé et cela a duré de 11 heures du soir jusqu’à 5 heures du matin. C’était incroyable. Malheureusement le TAROT par téléphone est devenu ce qu’il est devenu, c’est à dire un truc épouvantable où les gens qui organisent cela exploitent le lecteur. Des élèves à moi ont travaillé dans cela, ils ont du gagner leur vie avec ces sinistres bandits.

On va apprendre à lire le TAROT par téléphone aujourd’hui car je pense que c’est un thème utile pour vous. Lire le TAROT par téléphone va impliquer ne pas voir la personne, donc il y a une grande partie qui est supprimée. Parce que lorsqu’on voit la personne on peut voir sa santé, sa sexualité, son degré de conscience. Mais là tu n’as que la voix, alors il faut être très attentif au rythme de la voix, au ton etc.. je vais vous dire ce que votre voix dit et je vais parler du lecteur.

Comme la personne n’entend que ta voix, le lecteur ne doit pas se permettre de parler beaucoup, il doit parler avec des phrases très courtes parce que l’attention par téléphone n’est pas appuyée par un regard, alors tu dois dire des sentences très précises, pas te prolonger dans des fioritures. Tu ne dois pas utiliser une voix de tête, mais ta voix doit avoir une résonance dans le plexus solaire, dans la poitrine, une voix accompagnée d’une résonance plus basse que la tête. C’est important sinon la personne ne va pas t’écouter. C’est important de se concentrer dans notre voix car c’est l’unique chose que l’on sait de nous.

C’est très important de parler avec un rythme ni trop rapide ni trop lent. Les personnes sont très mal élevées, surtout en France, on voit cela à la TV, car les personnes prennent la phrase et ne la lâche pas, elles enchaînent sans faire de silence avec un rythme rapide, saccadé, une idée derrière l’autre et cela consiste inconsciemment à tuer l’adversaire. C’est comme avec une épée, aller plus vite, on ne laisse pas parler l’autre. Une écoute signifie faire des silences dans ta phrase et qu’il y ait un rythme tranquille, pour amener la personne à un rythme tranquille. Sinon il n’y a pas de lecture, personne ne te presse surtout que plus tu mets du temps plus tu gagnes de l’argent, cela se paie à la minute !

Lecture pour José :

Pour se mettre dans les mêmes conditions qu’une lecture par téléphone, je vais mêler les cartes, cela va être très simple, et je te demande de me dire un nombre de 1 à 22.
José : 3
Alexandro : très bien. Je choisis la troisième carte sur le dessus du paquet et je mélange à nouveau. Dis-moi un nombre de 1 à 21
José : 19
Alexandro : je choisis la dix-neuvième carte du paquet, je mélange à nouveau. Dis-moi un nombre de 1 à 2O.
José : 1.
Alexandro a fait choisir à José 3 cartes. Mais comme aide on va tirer encore 2 cartes, donc dis-moi un nombre de 1 à 19 et de 1 à 18.
José : 1 et 17.
Alexandro : voilà ton TAROT est fait. Quelle est ta question ?
José : Quoi faire pour gagner la confiance des autres dans mes affaires ?

Alexandro : à chaque silence qu’il a fait j’ai dit « oui ! , Oui ! » pour qu’il se sente écouté. Vous avez vu aussi qu’il hésitait en faisant la question d’une façon enfantine et sa voix venait un peu du nez. Ce n’est pas un adulte qui a fait la question. Aussi je sais que le problème qu’on lui fasse confiance dans les affaires est un problème de manque de confiance enfantin, qu’on ne lui a pas fait confiance quand il était enfant, on ne l’a pas soutenu. Sa question qu’est-ce qu’il faut faire pour que ma Mère croie en moi, mais ce n’est pas lui, c’est l’enfant dans l’adulte qui pose cette question.

Je pense qu’on ne te trouvait pas beau enfant mais il faudrait reconnaître la beauté de ta créativité et te donner ce que tu mérites, tes propres valeurs. Très simple, fais-toi confiance.

José : je sens dans ces 2 cartes que pour faire les choses il faut les forcer et je voudrais plutôt que cela se fasse en douceur.

Alexandro : quand est-ce que l’Epée qui coupe tout ne me coupe pas ? quand je deviens l’Epée. L’Epée que LA JUSTICE manipule devient LE DIABLE bleu. On est fait de telle façon que dès l’état fœtal notre cerveau est imprimé et on ne peut pas effacer cette impression, nous sommes obligés de construire autour. La confiance que j’aurais en moi je dois la construire autour de ce manque de confiance et la confiance que je me donne doit être plus grande que la méfiance que m’apporte ma Mère. Mais la méfiance sera toujours là, il va falloir que toute ta vie tu la combattes. La mutation que nous pouvons faire vient de l’acceptation du marquage. Plus je vois des personnes plus je vois la difficulté que l’on a à arriver à une mutation qui nous enlève ce marquage premier.

LA JUSTICE ne veut pas du DIABLE, elle voudrait LE PAPE, un saint. Au fond si tu étais un saint tu te sentirais mieux. C’est le contraire du DIABLE, et les gens te feraient confiance. Essaie de te présenter comme un sage et tu vas connaître la confiance.

Cassette enregistrée et prêtée par Denis Patouillard Demoriane
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays.