Article précédent - liste - Article suivant

85 Parlons TAROT - 2

Pour tous ceux et celles qui n’ont pas eu la chance d’assister au Cabaret Mystique extrait de la conférence d’Alexandro JODOROWSKY du 26 février 2008

Le TAROT va du MAT au MONDE. Qu’est ce que c’est qu’un TAROT ?

Pourquoi y a-t-il un MAT, un personnage qui n’a pas de numéro et qui a une barbe et pourquoi il y a LE MONDE qui est dans un ovale avec 4 animaux : l’aigle qui a un phallus et le lion qui a une chevelure et de l’autre côté il y a un ange, rien de plus réceptif qu’un ange, et l’animal du sacrifice. La femme au centre peut être l’animus qui peut être dans une femme et l’anima, la réceptivité féminine, qui peut être dans un homme. En bas nous avons le sexe et le corps, la partie reliée à la terre, et en haut la partie émotionnelle et mentale. La femme au centre est nue et LE MAT arrive avec toute sa force et LE MONDE le reçoit, complètement pleinement en le regardant. Alors le TAROT commence du MAT vers LE MONDE. Ce n’est pas une histoire d’amour. LE MAT est une énergie spirituelle, divine, sans définition, qui veut s’incarner, se matérialiser dans l’univers. Et LE MONDE c’est une énergie matérielle qui veut se spiritualiser. D’un côté l’esprit s’incarne dans l’univers et l’univers veut retourner à l’origine et veut se spiritualiser. C’est comme le Christ qui s’est incarné et la Vierge Marie qui est la matière qui s’est spiritualisée. La Vierge monte de la terre vers l’univers, c’est l’Assomption, et le Christ, l’esprit divin descend vers la terre. Il y a deux mouvements comme dans l’Alchimie.

Le TAROT est composé de deux séries de 10 cartes. Une série qui travaille avec le rationnel, le social et l’autre série travaille avec l’inconscient profond. Il y a une partie que l’on voit, comme un iceberg, et une partie submergée. C’est une totalité. Je suis ce que je crois être : c’est la partie visible de l’iceberg. Mais je suis ce que je suis sans le savoir : c’est le corps de l’iceberg enfoui. Si j’agis seulement avec la tête de l’iceberg et avec le coeur, je suis hors de la réalité, comme ceux qui sont dans la folie, qui ne savent pas s’illuminer, trouver la grâce, l’extase et dans le corps ne savent pas trouver la transe. La culture que nous vivons est folle car elle travaille seulement avec la tête de l’iceberg. Mais le surréalisme arrive, la sagesse orientale arrive et on commence à approfondir la partie cachée de l’iceberg. Mais si on ne vit que dans la partie cachée de l’iceberg on devient un moine tibétain et on est plein de boutons. Il faut vivre complet. Il faut faire confiance en la partie submergée. C’est notre allié, ce n’est pas notre ennemi. Il faut faire confiance aussi à notre partie rationnelle qui n’est pas notre ennemi et qu’on peut employer très, très bien en dehors de la logique traditionnelle. Quand dans la Bible Jacob va chercher la femme de ses rêves, il s’endort sur une pierre et il rêve d’une échelle où il y a des anges qui descendent du ciel et des anges qui montent. Au sommet il y a Dieu. Donc il y a Dieu qui commence à descendre vers Jacob et il y a Jacob qui commence à monter vers Dieu. Toute l’Alchimie est là, on n’a pas besoin de l’étudier plus. Et tout notre mouvement vital est là, en toi. Le mental et l’émotionnel rêvent de se matérialiser. Ils veulent s’exprimer pour se matérialiser. Quand le mental ne se matérialise pas cela devient la folie. Et quand on n’incarne pas les sentiments on est débordé et on fait des catastrophes émotionnelles partout. L’énergie libidinale et l’énergie corporelle veulent se spiritualiser. Si cette énergie créative et sexuelle ne se spiritualise pas, tu finis comme un dégénéré. Tu t’animalises. Et le corps veut se spiritualiser : le yoga, le do-in, les chakras sont des biologies imaginaires qui sont un élan de tous les mystiques pour se spiritualiser matériellement. Alors il faut obéir à ces deux tendances. Dans la danse soufie, il y a une main qui va vers la terre et une main qui va vers le ciel et là on tourne. Il n’y a pas les deux mains vers le ciel, c’est ridicule et il n’y a pas les deux mains vers la terre. Ridicule. Ce grand sage Nietzsche a dit qu’il faut être comme l’arbre qui plus il lance ses branches vers le ciel, plus il enfonce ses racines vers la terre. Là les mystiques seront formidables parce qu’ils seront complets.

Dans les Tarots tu commences par des personnages :

L’EMPEREUR L’IMPERATRICE, LE PAPE, LA PAPESSE. Des personnages humains qui sont toujours anima et animus, toujours l’anima avant l’animus, IMPERATRICE/EMPEREUR, LUNE/SOLEIL.

Quand on arrive à l’arcane XX LE JUGEMENT il y a un masculin à droite, un féminin à gauche et un être androgyne qui sort de la terre et un ange qui souffle dans la trompette.

Quand JAHVE crée Adam, il lui souffle dans le nez la vie. Selon l’ésotérisme la vie naît du souffle divin, le souffle du Père. C’est pourquoi au Moyen Age on ne laissait pas les femmes sortir dans la campagne car on disait qu’il y avait un vent solaire qui les mettrait enceintes. Le soleil est l’incarnation typique de l’archétype paternel. Dans cette carte l’esprit est en train de souffler, et l’androgyne que nous sommes veut monter vers l’ange. Tout diable est un ange qui est tombé et tout ange est un diable qui est monté. Un dicton dit que les fesses du Diable sont les joues de Dieu. C’est pour cela que LE PAPE dans les Tarots est doublé par LE DIABLE.

Les TAROTS c’est comme un travail alchimique pour produire la pierre philosophale, qui change le métal vil en or. Dans les Evangiles tu peux l’appliquer à l’être christique qui change les apôtres dès qu’il les voit. Il les regarde dans les yeux et ils le suivent. 12 hommes le suivent. Il n’y a aucune femme. Peut-être que les 12 apôtres étaient gays. Je me le demande. Mais comme d’habitude la Bible a nié les femmes. Dans l’Arbre Généalogique du Christ il n’y a pas de femmes. Elles ne sont pas nommées. Alors je proteste. Tandis que dans les TAROTS il y a une PAPESSE et un PAPE, une IMPERATRICE et un EMPEREUR, une LUNE et un SOLEIL. Tant qu’on accepte pas l’anima et l’animus on n’est pas complet. Il faudrait 12 apôtres féminins et un Pape et une Papesse. La solution est là. L’homme a le droit d’être héros, champion, génie, saint et la femme a le droit d’être mère, fille, vierge, prostituée ou idiote. Il faudrait changer tout cela.

Le TAROT a un autre message. Il y a le monde féminin, il y a le monde masculin, ils sont complémentaires et doivent travailler ensemble.

Ces conférences sont complètement improvisées, je ne prépare rien. Dans la voiture je choisis 3 histoires et après je me lance. Et cela vient tout seul.

Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays.